RIEN NI PERSONNE LORRIS MURAIL

Résumé de l’auteur :

La vieille dame semble avoir poussé comme un champignon. Quand Jeanne la trouve dans la forêt, elle ne réagit pas.
Rien. PAS UN MOT.
Jeanne finit par la recueillir, mais pour un temps seulement.
Elle a ses propres problèmes.
En fuite, elle vise la Thailande, où elle espère excercer ses talents de boxeuse thai.
Au fil des jours, Jeanne se familiarise avec sa pensionnaire, qu’elle baptise « Al » – comme Alzheimer. Peu à peu, leurs solitudes se rencontrent.
Mais le passé n’a pas fini de les poursuivre…

Critique :

Livre très facile à lire, assez fluide et bien narré. On apprend petit à petit la vie et le passé de Jeanne, elle essaye de discuter avec la mamie Al malgré que c’est plus du monologue, mais c’est assez sympa de pouvoir sentir des émotions sans que la personne en face puisse parler, juste en expliquant les gestes qu’elle peut faire, ou même une petite réaction physique tel qu’un sourire.
Al parvient à dire une phrase incompréhensible pour Jeanne.
Elle découvre sa signification lors de sa rencontre avec un jeune homme, lorsqu’elle la prononce.
Cette phrase n’est autre que : Et dominabitur a mari usque ad mare, et a fulmine usque ad terminos terrarum. Qui signifie Qu’il domine de la mer à la mer et du fleuve jusqu’au bout de la terre.
L’homme à qui elle parla se nommait Fabien, elle le revit une seconde fois lorsqu’elle était à vélo, malgré son caractère et son associabilité elle accepta de boire un verre avec lui au Maracudja.

51Mp5MVHAtL._SX195_
Je trouve ce livre intéressant, Jeanne qui rêve de partir en Thailande pour mettre un chassé au Thai et montré de quoi elle est capable.
Elle n’a peur de rien, mis à part d’elle même, elle est très dure en apparence, alors qu’au fond elle est très seule.
Le fait qu’elle s’occupe de cette grand mère prouve qu’elle est très sympathique malgré son apparence avec son dragon et ses poings. Mais elle reste très courageuse fasse aux garçons et leur fait face.
Les confidences que fait Jeanne à Al, est-ce qu’elle le fait car elle n’a personne à qui parler, et qu’elle n’attend pas de réponse particulière à son vécu ni de compassion?
La suite du livre est très intéressante, dans le sens où on en apprend plus sur cette mystérieuse Al, on apprend son nom mais un peu de son passé.
La fin est parfaite, comme on s’y attendait ! Très émouvante mais très réussi.
Je suis heureuse d’avoir pu lire ce livre, et l’avoir eu dédicacé par l’auteur.
Je recommande ce livre avec joie.

-Koko-

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s